Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 20:34

Commençons par la pointe la plus au Nord : la Pointe de Grave!

    Elle se trouve au Nord du Médoc et marque la limite entre l'océan Atlantique et l'estuaire de la Gironde. En face on peut apercevoir la côte de la Charente-Maritime (d’ailleurs on peut prendre le bac jusqu’à Royan) et on a une vue imprenable sur le phare de Cordouan. Ces paysages dunaires sont des habitats de prédilection pour le Lézard ocellé mais malheureusement aucune observation ce jour-là. Ils apprécient tout particulièrement les dunes grises situées entre les dunes blanches et la forêt de protection.


Dune grise. Le Verdon (33). 18 avril 2009

Nous ne sommes pas rentrés bredouille car sur le chemin de retour dans la forêt, les premières pousses de Céphalanthères à longues feuilles.Cephalanthère à longues feuilles (Cephalanthera longifolia). Le Verdon (33). 18 avril 2009

Et puis une couleuvre verte et jaune nous a montré son numéro d’équilibriste dans les ronces. On aurait préféré qu’elle choisisse un autre arbuste car prendre des photos au milieu des épines n’est pas des plus agréables…
Couleuvre verte et jaune (Hierophis viridiflavus). Le Verdon (33). 18 avril 2009

Pour finir avec les bouts, pointes, pic et j’en passe, voici le Cap Ferret. Situé sur la presqu’île de Lège Cap Ferret, il est coincé entre le bassin d’Arcachon et l’océan atlantique. Les dunes du Cap ferret sont protégées et appartiennent au Conservatoire du Littoral. Toujours pas de Lézard ocellé...Cap Ferret (33). 19 avril 2009

En se promenant sur la plage parsemée de blockhaus, on peut croiser la route d’un pauvre cétacé échoué. Peut-être un marsouin mais vu l’état de décomposition avancé, on ne pouvait pas trop l’identifier !Féérie des bords de mer (Marsouin??). Cap Ferret (33). 19 avril 2009

Mais on peut aussi voir de jolies et rares  plantes comme la Linaire à feuille de thym.Linaire à feuille de thym (Linaria thymifolia). Cap Ferret (33). 19 avril 2009

"Cette petite plante de 10-30 cm ne pousse que sur les dunes littorales de la façade atlantique de 4 départements français : Pyrénées-Atlantiques, Landes,  Girondes et Charente maritime. Pour cette raison , elle est qualifiée d’endémique française.

Ces milieux dunaires sont soumis à des facteurs écologiques particuliers liés à la proximité de l’océan comme la salinité, la puissance du vent et les mouvements sableux.

Cette plante s’est adaptée pour survivre dans ce milieu hostile :
- elle pousse plus ou moins couchée et ses feuilles sont dépourvues de pétiole pour limiter l’emprise au vent.
- ses feuilles, un peu épaisses constituent ses réserves d’eau pour survivre dans ces milieux où la température dépasse les 40°C en été.
Les feuilles généralement regroupées par trois sont glabres (sans poils), ovales à presque arrondie et de couleur vert bleuté.

Ses fleurs regroupées en grappes s’épanouissent en juin et juillet. L’ensemble des pétales appelé corolle ressemble à 2 lèvres de couleur jaune orangé, la lèvre inférieure étant prolongée par un long éperon (appendice tubuleux) veiné de violet.

L’espèce est actuellement protégée au niveau national et inscrite au livre rouge de la Floure menacée de France."

(Source: http://sites-nature.aquitaine.fr )

Partager cet article

Repost 0
Published by recofge
commenter cet article

commentaires

  • : Recofge
  • Recofge
  • : On cherche, quelquefois on trouve, elle photographie et on écrit... Si vous souhaitez utiliser une photo du blog, pour nous envoyer des infos sur les publications ou l'actualité "nature" d'Aquitaine, ou pour toute autre requête, veuillez nous envoyer un mail à recofge(at)gmail.com (remplacer le (at) dans l'adresse par @ )
  • Contact

Recherche