Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 10:02
    En cette fin d'hiver, il se peut qu'en vous balladant près de mares, voires ornières, vous aperceviez des paquets gélatineux en boudins:
ou en boule:
    Et bien ces "paquets gélatineux", qui peuvent être recouverts d'algues verdâtres, sont des oeufs d'amphibiens. Dés le mois de Janvier/février, mais avec son apogée au mois de mars, les amphibiens quittent leur gites terrestres d'hivernage pour aller rejoindre les zones humides et faire des choses qui font du bien.
    La forme de la ponte permet de définir le genre, voire l'espèce, détermination cependant facilitée par la présence d'adultes. Les pontes en forme de cordons sont celles de crapauds, ici, en l'occurence, ce sont celles du Crapaud commun ( Bufo bufo).
Couple de Crapaud commun (Bufo bufo), Dordogne (24), février 2009.

    L'adulte mue peu avant la reproduction: il quitte son épiderme hivernal et acquiert une peau dorsale lisse et de coloration délicate. Après une migration des sites d'hivernages vers les points d'eau en 2 à 3 semaines, la saison de reproduction est explosive: elle dure 1 à 2 semaines. Tous les adultes ont quitté la zone de ponte dans les heures qui suivent la dernière ponte. Une femelle pond habituellement de 5000 à 7000 oeufs tous les 2 ans.
    Lors de l'accouplement, le mâle (en haut) attrape la femelle, c'est ce qu'on appelle l'amplexus. Ils sont tellement préssés de se faire du bien, qu'ils agrippent parfois n'importe quoi: autre espèces, morceau de bois etc...
    Lorsque les femelles sont en déficit, il arrive de voir de véritables scènes d'amour collectif (si"amour collectif" peut sonner comme quelque chose de sympa chez vous, concrètement c'est beaucoup moins sympa quand on est la femelle):
Regroupement de mâles sur une femelle, comme chez les humains en discothèques (mais ça finit heureusement rarement comme ça chez nous). Dordogne (24). Février 2009.

    Deuxième type d'oeufs qu'on peut rencontrer actuellement, les paquets en "boules" (de la taille d'une boule de pétanque à celle d'une balle de handball) sont l'oeuvre de grenouilles du genre Rana: la Grenouille agile (Rana dalmatina) et la Grenouille rousse (Rana temporaria). En Dordogne, la plus fréquente est la Grenouille agile, c'est à elle qu'appartient la ponte de ce début d'article. La Grenouille rousse est plus rare en Dordogne et en Gironde (présente dans le Nord de ces 2 départements, même si la répartition est mal connue). La grenouille rousse, adaptée à des climats plus nordiques, pond plus tôt (dés décembre). La grenouille agile est plus tardive, les pontes en ce milieu de mois de février sont encore en nombre très limité (6 en tout pour l'instant), et pas encore de photographies d'individu ni d'amplexus de 2009 à vous fournir. Attendons, attendons.
Grenouille agile (Rana dalmatina). Deux-Sèvres. Avril 2008.

    En attendant la suite des aventures batrachologiques et faunistiques de 2009, et histoire de rendre hommage à la fois au nouvel appareil photo de Recofge femelle, et à l'amour pustuleuse à l'approche de la St-Valentin, quelques clichés supplémentaires:


Comment ne pas citer Haddaway en voyant ces photos "
What is love. Oh baby, don't hurt me. Don't hurt me no more. What is love. Oh baby, don't hurt me. Don't hurt me no more."


Partager cet article

Repost 0
Published by recofge - dans Herpetologie
commenter cet article

commentaires

  • : Recofge
  • Recofge
  • : On cherche, quelquefois on trouve, elle photographie et on écrit... Si vous souhaitez utiliser une photo du blog, pour nous envoyer des infos sur les publications ou l'actualité "nature" d'Aquitaine, ou pour toute autre requête, veuillez nous envoyer un mail à recofge(at)gmail.com (remplacer le (at) dans l'adresse par @ )
  • Contact

Recherche